Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog-note de François Zocchetto

Vœux à la presse de François Zocchetto

7 Janvier 2011 , Rédigé par Permanence François Zocchetto

A Laval, le jeudi 6 janvier 2011

 

Vœux à la presse de François Zocchetto, Sénateur de la Mayenne

Dans un contexte national et international tendu, c’est le rôle des élus de soutenir ceux qui sont en difficulté, redonner confiance aux mayennais et aux français. C’est pourquoi, à l’occasion de ses vœux à la presse, François Zocchetto, Sénateur de la Mayenne a exprimé 3 urgences pour Laval, 3 projets pour la Mayenne et 3 souhaits pour la France :

 

3 urgences pour Laval :

-          Un grand équipement structurant sur le site du 42ème régiment : « avec un complexe sportif et culturel, une grande salle type « zénith » de 5 000 places. La salle polyvalente est un équipement obsolète, enclavé et trop petit pour la préfecture de la Mayenne et ville centre d’une agglomération de 100 000 habitants. Le site du 42ème régiment serait un emplacement idéal en terme de superficie et d’accessibilité pour tous les mayennais avec un raccordement à la rocade. Le Conseil général et de Conseil régional soutiendraient ce projet. De plus, avec l’augmentation des impôts qui correspond à 10 M€, la ville et l’agglomération de Laval ont les possibilités financières pour réaliser un tel projet. »

 

-          Un aménagement ambitieux du quartier de la gare pour l’arrivée de la LGV : « La gare est la première vitrine de notre ville.  A entendre les commentaires des personnes à la descente du train c’est bien une première image catastrophique que nous donnons. Toutes les villes qui vont être traversées par la LGV s’y préparent depuis longtemps. Nous avons déjà 3 ans de retard sur ce projet et rien n’avance pour ce quartier. 2015, arrive à grand pas. Laval et la Mayenne ne peuvent se permettre de louper ce rendez-vous. »

 

-          La reconquête des familles avec une baisse des impôts, des tarifs plus attractifs et des activités de quartier relancées : « La ville s’endort et les familles des classes moyennes ont besoin d’un signal fort pour éviter une nouvelle dégradation de leur pouvoir d’achat. Alors que la municipalité a fait subir à ces familles une hausse d’impôts et de tarifs inconsidérés, tout l’argent n’est pas utilisé. Les associations, notamment dans les quartiers, ont également besoin d’un signal fort, celui de la confiance. Le dirigisme actuel est paralysant pour de nombreuses initiatives. »

 

3 projets pour la Mayenne :

-          Une offre médicale du 21ème siècle pour un territoire rural avec un réseau hôpitaux / maisons de santé. « Il est important de trouver une coopération entre la polyclinique et l’hôpital de Laval pour éviter les doublons et améliorer la qualité de soins. Avec la mise en place de maison de santé en lien avec les hôpitaux, ce maillage d’offres de soins permettrait d’accueillir plus facilement des médecins spécialistes, comme par exemple des gynécologues. Prenons exemple sur l’hôpital du Haut Anjou. »

 

-          Une couverture internet haut-débit de tout le territoire. « Cet infrastructure numérique est essentiel pour éviter la re-concentration des entreprises et des populations dans les zones urbaines. C’est également, un outil fantastique pour rapprocher la population des services publics.»

 

-          Un égal accès aux services publics sur tout le territoire avec des relais de services publics et des intercommunalités. « Chaque élu local de notre département est confronté quotidiennement à la défense des services publics sur son territoire. La venue de Michel Mercier, alors ministre de l’Espace rural et de l’Aménagement du territoire, a démontré l’importance du travail déjà réalisé mais nous devons aller plus loin afin d’offrir un maillage de services adaptés à notre population avec la préoccupation des distances raisonnables à parcourir.

 

3 souhaits pour la France :

-          Réindustrialiser la France pour créer de l’emploi : « C’est un thème, qui j’en suis persuadé, sera au cœur de l’actualité en 2011 : le coût du travail, les moyens de relance de notre compétitivité, mais aussi la gestion de nos déficits. »

 

-          Assurer la stabilité pour l’agriculture. « La France, avec l’Europe, doit trouver des moyens de stabilisation des prix des denrées alimentaires. La course folle des spéculations en matière de produits alimentaires est inacceptable. C’est un domaine trop sensible pour le laisser aux mains d’un libéralisme effréné. Nous avons besoin d’encadrer la concurrence et les prix, tout comme le font les Etats Unis par exemple. »

 

-          Garantir la sécurité et la paix pour nos concitoyens (Europe, Moyen-Orient, place de la France dans le monde)

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article