Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog-note de François Zocchetto

Traité de l’Elysée : « Nous appelons à un sursaut européen ! »

22 Janvier 2013 , Rédigé par Permanence François Zocchetto

François ZOCCHETTO, Sénateur de la Mayenne, Président du groupe UDI-UC du Sénat, et des membres UDI-UC du groupe d’amitié France-Allemagne, Jean-Marie BOCKEL, Sénateur du Haut-Rhin, vice-président du groupe d’amitié, Jean ARTHUIS, Sénateur de la Mayenne et responsable du projet européen pour l’UDI et Catherine MORIN-DESAILLY, Sénatrice de la Seine-Maritime et vice présidente de la commission des affaires européennes, seront, les mardi 22 et mercredi 23 janvier, à Berlin avec une délégation sénatoriale.

 

La France et l’Allemagne s’apprêtent à célébrer le 50e anniversaire du Traité de l’Elysée. Signé le 22 janvier 1963, par le chancelier allemand Konrad Adenauer et le président français Charles de Gaulle, ce traité, qui fixe les objectifs d'une coopération accrue entre l'Allemagne et la France dans les domaines des relations internationales, de la défense et de l’éducation, marque la réconciliation et le début du rapprochement des peuples des deux pays.

 

Dans cette période de crise, les sénateurs du groupe appellent, plus que jamais, à un sursaut européen. François Zocchetto réaffirme l’espoir des centristes de voir se construire une véritable Europe fédérale : « L’Europe n’est pas viable à long terme sans un véritable saut dans le fédéralisme, avec un véritable budget communautaire. Et ce saut ne sera possible qu’au moyen d’un renforcement du couple franco-allemand. »

 

De son côté, Jean-Marie Bockel revient sur l’Europe de la défense : «A l’heure où la France est engagée sur la scène malienne, la France ne peut rester la seule puissance impliquée dans ce conflit. Mali, Iran… Quelles sont les propositions de l’Europe sur ce qui se passe à nos frontières ? L’Europe de la défense reste à construire. »

 

Pour Jean Arthuis, cette commémoration « ne doit pas dissimuler le malaise profond dont souffre ces derniers temps la relation franco-allemande. Le temps est venu d’ouvrir un nouveau chapitre, en faisant preuve d’autant d’audace et d’esprit visionnaire que Robert Schuman, le Chancelier Adenauer, le Général de Gaulle… en leur temps. Le traité de l’Elysée a vécu. Il faut aujourd’hui un nouveau traité pour donner un coup d’accélérateur à une intégration franco-allemande qui puisse préfigurer l’Europe politique pour laquelle nous militons de toutes nos forces !»

 

Pour Catherine Morin-Desailly : « L’Union Européenne ne doit pas être un frein mais une chance supplémentaire d’encourager tout ce qui participe du dynamisme et de la vitalité économique. Il faut en finir avec cette Europe qui apparait tatillonne jusqu’à l’absurde. La réconciliation des peuples et des institutions procédera de la définition d’une Europe stratégique dédiée aux grands enjeux du siècle.»

 

Enfin, profondément euro-convaincus, les sénateurs UDI-UC, expriment, par la voix de leur Président de groupe, le souhait « de voir la famille centriste s’affirmer comme la famille de l’Europe. »

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article