Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog-note de François Zocchetto

Revue de presse : "Le Centre réfléchit déjà à l'après"

16 Avril 2012 , Rédigé par Permanence François Zocchetto

article du Figaro 13 avril 2012

Sous l'égide du MoDem, des responsables du Nouveau Centre, voire du Parti radical, travaillent à un «label commun» pour les législatives.

Faut-il y voir un début de recomposition de la famille centriste, telle que François Bayrou n'en finit pas de la rêver? Jeudi après-midi, salle Jean-Lecanuet (candidat en 1965) rue de l'Université à Paris, au siège national du MoDem, qui fait office de «Q.G. de campagne» au candidat centriste, s'est tenue une petite réunion qui, peut-être, pourrait jeter les bases d'un plus grand mouvement à venir… à l'occasion de la séquence électorale des législatives de juin.

Un «pôle central»

Sous l'égide de Marc Fesneau, secrétaire national du MoDem, ou encore de Bernard Lehideux et Éric Azières, deux proches de François Bayrou, François Zocchetto, sénateur (Alliance centriste) de Mayenne, Philippe Folliot, député (apparenté Nouveau Centre) du Tarn, Yves Pozzo di Borgo, sénateur (NC), Laurent Laffon, maire (NC) de Vincennes, ainsi que Jérémy Coste, président des Jeunes centristes (NC), ont posé, selon leurs termes, «les bases d'un pôle central» qui pourrait se concrétiser par des «candidatures uniques» dans chaque circonscription pour les législatives. Première vice-présidente du MoDem, Marielle de Sarnez veut y voir «une garantie contre les extrêmes».

Soutenir la candidature à l'Élysée de Bayrou

Une deuxième réunion est prévue mercredi prochain. Pour l'heure, il ne s'agit pas d'un accord d'appareils. Tous les acteurs de cette «dynamique» quel que soit leur parti d'origine, ont en commun de soutenir la candidature à l'Élysée de Bayrou. «Aujourd'hui, le Parti radical est avec l'UMP. Mais, pour la suite, si certains radicaux veulent rejoindre notre pôle central, ils seront les bienvenus» assure Marc Fesneau.

Ancien ministre et président d'honneur du Parti radical, Didier Bariani ne dit pas autre chose. Et appelle également à la constitution d'«un label commun aux législatives pour éviter une addition de scores misérables». Il y a peu, François Bayrou avait confié au Figaro que «tout conduit à un rapprochement des familles centristes et à un label commun» pour les législatives. Même si, corrigeait de lui-même le candidat à l'élection présidentielle, ce ne serait pas «le sujet d'actualité». À voir.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article