Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog-note de François Zocchetto

Réforme des rythmes scolaires : « La confusion est grande pour les élus locaux qui sont au centre des relations entre les services de l’Etat, les enseignants et les parents d’élèves de leur

28 Janvier 2013 , Rédigé par Permanence François Zocchetto

 

La Direction des services départementaux de l’Education nationale a, la semaine dernière, organisé, avec le Conseil général et l’AMF53, des réunions d’information sur la réforme des rythmes scolaires avec l’ensemble des élus mayennais. La réforme sera mise en place dans notre département pour la rentrée de septembre 2013 avec la matinée du mercredi matin comme demi-journée supplémentaire.

 

François Zocchetto, Sénateur de la Mayenne et Président du groupe UDI- UC au Sénat :

«  Revenir à une semaine de quatre jours et demi d’enseignement semble être la meilleure des solutions pour les enfants. M’exprimant en tant que parent, élu local et parlementaire, il me semble essentiel de conduire toute réforme de l’Education nationale en pensant en priorité  aux enfants, à leur bien-être et leur avenir. Il ne faut pas, néanmoins, oublier la place importante des enseignants, celle des élus locaux ainsi que  celle des parents d’élèves.

 

Je pense plus particulièrement aux communes, qui sont déjà durement touchées par la baisse annoncée des dotations d’Etat. La réforme des rythmes scolaires représente de 45 minutes à 1 heure d’activités périscolaires supplémentaires, par jour, que l’Etat voudrait mettre à la charge des communes. Un surcoût délicat à évaluer et à assumer par les communes. Certes, une aide de 50 € par enfant sera accordée par l’Etat pour les communes qui instaureront dès 2013 cette réforme, mais que se passera-t-il pour les communes lorsque cette aide exceptionnelle disparaitra, dès 2014 ? De plus, les élus locaux attendent de nombreuses précisions quant aux décrets et circulaires en cours d’élaboration, notamment, celles sur le taux d’encadrement des enfants. Qui sera responsable des élèves ? L’Education Nationale ou les communes ? La confusion est grande pour les élus locaux, qui se retrouvent actuellement, contraints et forcés, au centre des relations entre les services de l’Etat, les enseignants et les parents d’élèves de leur commune.

 

En matière d’éducation, l’Etat doit assumer complètement sa mission et y mettre les moyens. Il n’est pas acceptable d’entrer dans un système approximatif  de co-gestion avec les collectivités territoriales; car, au final, la réforme ne doit pas se faire au détriment des enfants.

 

Télécharger le dossier de presse du Ministère de l'Education Nationale en cliquant ICI 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article