Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog-note de François Zocchetto

« Nous voulons être une opposition de propositions »

5 Mai 2014 , Rédigé par Permanence François Zocchetto

François Zocchetto, président du groupe UDI-UC au Sénat, et son homologue à l’Assemblée nationale Philippe Vigier, ont rencontré le Premier ministre cet après-midi. Etaient notamment au programme des échanges les annonces financières du pacte de stabilité et l’avenir des collectivités territoriales. Le chef de file des sénateurs centristes a précisé les intentions de son groupe : « La situation de la France exige de dépasser les clivages partisans. Dans l’intérêt général, nous voulons être une opposition constructive. Nous ne sommes pas une force d’appoint mais de propositions. L’UDI a déjà émis, dans un contre-pacte pertinent et transparent, des préconisations pour retrouver la confiance, la compétitivité et la croissance. Le Gouvernement pourrait utilement s’en inspirer ».

 

Pour François Zocchetto, « Le Premier Ministre doit encore préciser et détailler les éléments de son pacte de responsabilité. L’intention est certes louable mais nous ne pouvons rester dans l’incantation. Il faut faire baisser le coût du travail avec la mise en place d’uneTVA sociale, relancer la compétitivité et la croissance en abaissant les charges des entreprisesassouplir le droit du travail en instaurant une plus grande flexibilité et relancer la réflexion sur le temps de travail. Nous attendons d’avoir rapidement des éléments concrets sur la méthode qui sera employée. »

 

Sur le volet collectivités territoriales, François Zocchetto est revenu sur l’avenir de la Région, du Départements et de l’intercommunalité.

 

Si les sénateurs centristes ne sont pas opposés à une nouvelle carte des régions, François Zocchetto précise que « nous sommes favorables à des régions de taille stratégique à l’image de ce qui existe déjà chez nos partenaires européens. »

 

Suite à l’annonce de la suppression programmée des Départements, François Zocchetto a fait part à Manuel Valls des propositions des sénateurs centristes : « L’évolution des Conseils départementaux pourrait s’appuyer sur la distinction entre zones rurales et zones urbaines. Ainsi, le Département demeurerait l’indispensable échelon de proximité en milieu rural et pourrait être absorbé par des EPCI de taille suffisante en zones urbaines, à l’image du schéma lyonnais. »

 

Le président s’est également fait le porte-parole de son groupe pour pointer du doigt « l’incohérence de la méthode » : « Pourquoi avoir réintroduit la clause de compétence générale en décembre dernier pour la supprimer désormais ? Pourquoi avoir modifié le mode de scrutin des élections cantonales pour supprimer maintenant les départements ? Vous allez faire des conseillers départementaux qui seront élus en 2015 les liquidateurs de leurs Assemblées ! »

 

Quant à la carte communale« A peine, et parfois difficilement, achevée et voilà que l’on demande aux élus de remettre en cause ce travail. Laissons vivre la carte 2014 en ayant à l’esprit une évolution vers la notion de bassin de vie. » préconise François Zocchetto.

 

Pour conclure, François Zocchetto a insisté auprès du Premier ministre sur la nécessité de restaurer la confiance : « Il manque une vision structurelle de la réforme des pouvoirs publics et une véritable impulsion en faveur de la restauration de la confiance entre les entreprises et les pouvoirs publics. Cette dimension est pourtant essentielle pour redresser la France. »

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article