Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog-note de François Zocchetto

Modification des modes de scrutin : « Réécrire la loi par opportunisme électoral n’est pas acceptable. »

5 Avril 2013 , Rédigé par Permanence François Zocchetto

Les groupes UDI du Sénat et de l’Assemblée nationale ont déposé concomitamment une proposition de loi constitutionnelle« visant à donner une véritable légitimité démocratique aux changements de modes de scrutins pour les élections. »

 

François Zocchetto, président du groupe UDI-UC au Sénat, dénonce la succession de manœuvres concernant les prochaines élections (municipales, cantonales, sénatoriales…) : report des dates, redécoupage de la carte électorale, modification des modes de scrutin… « Alors qu’elle concentre tous les pouvoirs, la Gauche se livre à un « tripatouillage électoral » dont le seul objectif est de lui permettre de se maintenir au pouvoir en réécrivant la loi pour qu’elle lui devienne favorable ! » affirme le chef de file des sénateurs centristes qui relève : « C’est du jamais vu dans l’histoire de la Ve République ! »

 

Pour François Zocchetto, « Il n’est pas acceptable qu’une seule formation politique puisse modifier à elle seule les règles électorales à quelques mois des échéances. » D’ailleurs, que ce soit au Sénat ou à l’Assemblée nationale, seul le parti socialiste a voté le projet de loi visant à modifier le mode de scrutin départemental. « Même les alliés du parti socialiste ont voté contre ! »

 

Afin qu’un seul parti ne puisse plus imposer une réforme des modes de scrutins contre l’avis de toutes les autres formations politiques, les deux groupes parlementaires UDI proposent donc que toute modification des modes de scrutins pour les élections des députés, des sénateurs, des conseillers municipaux, départementaux, régionaux et des membres du Parlement européen soit adoptée par une majorité des trois cinquième des suffrages exprimés à l’Assemblée nationale et au Sénat.

 

Avec ce texte, conclut François Zocchetto, « Nous souhaitons préserver l’équilibre du régime politique et l’expression du pluralisme des opinions dans le souci d’une démocratie ouverte et transparente. Réécrire la loi par opportunisme électoral n’est pas acceptable. »

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article