Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog-note de François Zocchetto

Mariage pour tous : « Je regrette profondément que l’on sacrifie le droit des enfants à une promesse de campagne »

12 Avril 2013 , Rédigé par Permanence François Zocchetto

Réaction de François Zocchetto, Président du groupe UDI-UC au Sénat, à l’issue de l’examen et du vote du texte ouvrant le mariage aux personnes de même sexe :

« Les sénateurs UDI-UC ont essayé de participer et de contribuer à un vrai débat. Notre groupe a fait, à plusieurs reprises, des propositions qui ont été systématiquement rejetées à la fois par le Gouvernement et par la majorité sénatoriale de gauche. Nous nous sommes véritablement heurtés à un mur d’obstination et de jusqu’au boutisme. Impossible de faire la moindre objection dans être immédiatement taxé d’odieux conservateur, réactionnaire et homophobe de surcroît. 

 Deux de nos propositions étaient emblématiques : l’Union civile pour tous et le statut de beau-parent. Elles auraient pu contribuer à retrouver de la sérénité et a apporter une réponse consensuelle et satisfaisante pour tous.

 Le Gouvernement a voulu imposer un texte, déposé et présenté sans concertation, sans écouter les sénateurs et sans entendre la voix de milliers de Français descendus dans la rue. Il a, pendant des semaines, profondément divisé nos concitoyens.

 Je regrette que soit voté un projet de loi d’une telle importance alors qu’il est la réponse à une préoccupation politicienne de promesse de campagne et qu’il va renforcer les clivages dans une société déjà bien mise à mal.

 Par ailleurs, ce texte ne va pas manquer de créer des problèmes : il est juridiquement faible, il contient des failles constitutionnelles, conventionnelles et législatives, et il va entraîner de la précarité dans les familles.

 Vous avez voulu toucher au mariage au nom de l’égalité mais vous n’allez que laisser frustration et colère derrière vous. Frustration, car nombre de couples ne pourront pas adopter, soit qu’il y ait peu d’orphelins en France, soit que les pays étrangers n’acceptent pas nécessairement l’adoption par des couples de même sexe. Colère, car le Président, qui prétendait se poser comme le rassembleur des Français, sera en fait devenu celui qui aura scindé la société française en deux.

 Personne n’est dupe de la manœuvre. Bientôt, viendra la PMA pour les couples de même sexe qui est déjà quasiment légalisée par votre texte, puis la GPA qui signera la marchandisation du corps de la femme et des gamètes humaines au profit du désir de ceux qui pourront s’offrir ce genre de prestations.

 Enfin, et surtout, je regrette profondément que, pour satisfaire à une promesse de campagne, on sacrifie les droits des enfants au droit à l’enfant. »

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article