Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog-note de François Zocchetto

Mali : " La France ne doit pas s’isoler dans son engagement "

16 Janvier 2013 , Rédigé par Permanence François Zocchetto

François Zocchetto, sénateur de la Mayenne, président du groupe UDI-UC, est intervenu ce jour au Sénat lors de la déclaration du Gouvernement sur l’intervention française au Mali.

Au nom des sénateurs du groupe UDI-UC, François Zocchetto a tenu à rendre hommage au lieutenant Damien Boiteux qui a perdu la vie pendant les premières heures du conflit. Il a rappelé, au nom de son groupe, « notre soutien ferme et indéfectible à nos troupes engagées sur le terrain ».

 Le chef de file des sénateurs centristes a salué la réponse du Président de la République à l’appel lancé par le Mali : « Je tiens également à saluer, une fois n’est pas coutume, l’attitude du Gouvernement qui a tenu le Parlement informé autant que le permet l’incertitude qui entoure tout engagement militaire. »

 L’intervention des troupes françaises a été d’emblée décisive. L’offensive des terroristes a été stoppée net. Ce succès opérationnel n’est pourtant pas sans un certain nombre d’incertitudes. De nombreuses questions demandent des réponses.

 La France est la seule puissance à avoir répondu à l’appel du Mali. François Zocchetto a donc interrogé le Ministre sur le rôle de notre pays dans ce conflit : « Ne risquons-nous pas de nous enliser dans un engagement intensif et exigeant en hommes comme en matériel sans un appui renforcé de nos alliés ? Les forces de la CEDEAO tardent à se rassembler. L’issue militaire du conflit reste donc incertaine tant que la France ne parviendra pas à réunir la coalition la plus large possible. La France ne doit pas s’isoler dans son engagement. »

 François Zocchetto a également évoqué le sort de nos otages : « Leur sécurité n’est-elle pas mise en cause par l’intervention au Mali ? De quelles informations disposons-nous ? Pouvons-nous espérer leur libération prochaine ? »

 Enfin, le Président UDI-UC a posé la question des perspectives en vue de trouver une solution politique à ce conflit : « Notre intervention est-elle seulement limitée à bloquer la progression des terroristes ou s’agit-il d’appuyer la restauration de la souveraineté du Mali sur toute la région du Nord ? Cette entreprise sera-t-elle exclusivement menée par l’emploi de la force ou existe-t-il encore une chance pour le dialogue diplomatique ? »

 Euro-convaincu, François Zocchetto exprimait hier lors de ses vœux à la presse son souhait « de passer à l’étape de l’Europe fédérale. » A l’heure où la France s’engage sur la scène malienne, de nombreuses questions restent encore à résoudre. Que fait l’Europe ? Pour François Zocchetto, « A la veille de l’anniversaire du traité de Berlin, l’Europe de la défense reste à construire. Nous en avons la démonstration avec le conflit au Mali. »

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article