Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog-note de François Zocchetto

Logement social Pour François Zocchetto, président de l’Union centriste et républicaine : « Madame Duflot n’a ni à dicter leurs conduites aux Maires, ni à leur donner des leçons de morale

25 Septembre 2012 , Rédigé par Permanence François Zocchetto

François Zocchetto, président de l’Union centriste et républicaine, sénateur de la Mayenne, regrette l’attitude des alliés de la Gauche envers les élus locaux : « Les Verts leur donnent des leçons de morale. On nage en pleine incohérence. Il faut dire qu’avec les Verts on a l’habitude ! »

 Au moment où le Sénat s’apprête à réunir les Etats généraux des collectivités initiés par Jean-Pierre Bel, François Zocchetto revient sur une phrase de Cécile Duflot, ministre EELV, qui selon le sénateur « ne manque pas de sel vu le contexte dans lequel elle intervient. »

 Ces propos, repris hier par la presse portent sur le logement social. La ministre a déclaré : « Aujourd’hui, trop de communes persistent dans une logique de séparatisme social, en revendiquant leur refus de construire des logements sociaux. C’est une logique scandaleuse, qui consiste à dire " les ménages modestes n’ont pas leur place dans ma commune ". Ils encouragent la discrimination territoriale. Ils aggravent la pénurie de logement, et ils entravent le droit au logement. Nous ne pouvons pas accepter cette logique anti-républicaine. »

 Pour François Zocchetto, cette phrase est inadmissible : « En tant que représentant des élus locaux, je ne peux pas tolérer qu’un ministre du Gouvernement s’en prenne ainsi aux Maires. Beaucoup sont confrontés à un manque de terrains disponibles qui les empêche d’étendre leur parc de logement. Et cela n’a rien à voir avec le niveau social de leur commune. Ils ont bien au contraire à cœur de chercher des solutions pour proposer à leurs administrés les meilleures conditions de logement possible. Les élus locaux font vivre la démocratie au quotidien dans leur territoire. Les accuser d’encourager la discrimination territoriale est intolérable. De tels propos, sont infondés et gratuits ; ils sont indignes d’un ministre de la République.

 Par ailleurs, en tant que centriste, je suis autant attaché à la libre administration des collectivités qu’à l’équité sociale. Madame Duflot n’a ni à dicter leurs conduites aux Maires, ni à leur faire la leçon.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article