Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog-note de François Zocchetto

« L’Education en France est malmenée. Le Gouvernement doit sortir de l’idéologie ! »

4 Décembre 2013 , Rédigé par Permanence François Zocchetto

Nouveau recul de la France dans le classement PISA, grève nationale liée à la mise en œuvre des rythmes scolaires, remise en cause des profs de prépa… pour François Zocchetto, président du groupe UDI-UC au Sénat, « Les titres de l’actualité cette semaine démontrent de façon inquiétante et affligeante à quel point l’éducation en France est malmenée. »

« Sans vouloir accuser le ministre de l’éducation de tous les maux -il ne peut porter à lui seul l’échec de 20 ou 30 ans du système éducatif français-, il faut reconnaître que la situation s’aggrave et qu’il y a désormais urgence à s’emparer d’une question des plus essentielles : celle de l’éducation et de la réussite sociale et professionnelle de nos enfants. »

Le groupe UDI-UC avait, par la voix de Catherine Morin-Desailly, sénatrice de la Seine-Maritime, et de Françoise Férat, sénatrice de la Marne, alerté le Gouvernement lors de l’examen du projet de loi sur la refondation de l’école sur les insuffisances d’un texte sans ambition qui ne répond pas aux priorités.

« Nous n’avons cessé de dénoncer la mise en œuvre des rythmes scolaires, alors que, toutes tendances politiques confondues, nous sommes tous d’accord pour reconnaître la nécessité de cette réforme. » poursuit François Zocchetto.

Maintenant, avec la possibilité d’une réforme qui modifierait les conditions de travail des professeurs de classes préparatoires, « Un nouveau pas vient d’être franchi » s’alarme le sénateur qui exprime son inquiétude de voir « tomber en panne l’ascenseur social ». « Les classes préparatoires sont pour de nombreux jeunes la solution pour sortir de leur milieu et approcher l’excellence. Contrairement aux propos de Vincent Peillon qui a affirmé que dans les prépas « les conservatismes, voire les élitismes étaient en train de s’organiser », les classes préparatoires sont une reconnaissance de la réussite par le mérite, ce qui me semble être une valeur des plus républicaines ».

Pour François Zocchetto, « Les professeurs, et aussi ceux des classes préparatoires, sont les héritiers des hussards de la République. Ils préparent la réussite, et on ne peut condamner la réussite. Les dérives actuelles qui laissent craindre un nivellement par le bas doivent être dépassées. » 

« Condorcet disait de l’école qu’elle est une institution organique de la République » rappelle le sénateur. « Elle ne prépare pas que l’avenir socio-professionnel de nos enfants, elle est aussi la condition du bon fonctionnement de notre démocratie. » 

« Jean-Louis Borloo a demandé un Grenelle de l’Education. J’exhorte le Gouvernement à lancer un grand débat national transpartisan. Cessons de stigmatiser de soi-disant élites, ce qui dans le contexte actuel est encore une manière de nourrir le populisme. Arrêtons de jouer avec le feu et ne prenons pas les jeunes qui réussissent en otage ! L’idéologie ne doit pas menacer la réussite de nos enfants et la qualité de l’enseignement au sein de l’école de la république. » a conclut le chef de file des sénateurs centristes.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

JAMES CARREYRE 30/12/2013 17:15

Antoine de la GARANDERIE est un chercheur mayennais ( maintenant retraité à AMPOIGNE ) ... ses recherches financées par les contribuables ont débouché sur une méthode de gestion des apprentissages
d'acquisitions de connaissances. Plusieurs millions d'écoliers auraient pu éviter l'échec scolaire. Cette méthode n'a pas été appliquée en France en raison de l'opposition des syndicats ( le temps
des stages était à prendre sur les vacances ! ) ... La Suisse n'a pas hésité et la question est de savoir si le classement parmi les trois premiers pays aux meilleurs résultats scolaires aurait un
rapport avec l'application de la méthode DE GARANDERIE ???