Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog-note de François Zocchetto

Interview France Bleu Mayenne - mardi 1er septembre - l'invité de 8 h 15

2 Septembre 2009 , Rédigé par Permanence François Zocchetto

Isabelle Marchand : François Zocchetto, vous êtes – je le rappelle – Sénateur centriste et conseiller municipal d’opposition à Lava. Vous étiez la semaine dernière à l’Elysée avec vos collègues, les membres de la commission Darrois, afin de présenter au chef de l’Etat ce plan de modernisation des professions du droit qui préconise, par exemple, un rapprochement des avocats et des notaires…

François Zocchetto : Le Président de la République nous avait demandé de réfléchir sur l’avenir des professions du droit et aussi un peu sur la Justice en France. Car nous pensons que les usagers du droit, qu’ils soient des particuliers ou des entreprises ne bénéficient pas aujourd’hui, en France, des meilleurs services. Il est important, que l’on soit entreprise ou particulier, que l’on soit bien armé au niveau du droit, au niveau des services juridiques, pour appréhender le monde de demain. Alors, il y a la question de la cohabitation des différentes professions – parce que les professionnels du droit sont très dispersés en France. Il y a aussi la question des moyens par exemple : pour l’aide juridictionnelle dont bénéficient nos concitoyens les plus démunis pour accéder à la justice. Nous avons donc suggérer de doubler les moyens et pour cela nous suggérons que les différentes professions juridiques puissent  contribuées au fonctionnement de la justice pour les  personnes les moins aisées. 

Isabelle Marchand : et cela serait financé comment ?

François Zocchetto : Cela serait financé par une contribution, c’est une suggestion que nous avons fait -  et le Président de la République à l’air tout à fait d’accord et même enthousiaste - les différents professionnels de la justice accepteraient de contribuer au doublement du budget de l’aide juridictionnelle.

Isabelle Marchand : La commission n’a pas retenue, finalement, l’idée d’une fusion totale des professions d’avocat et de notaire ?

François Zocchetto : Non parce que nous avons des professions comme la profession de notaire qui fonctionne plutôt bien en France, qui s’est modernisée – le niveau de formation augmente – Et il a y aussi d’autres professions comme les huissiers qui sont très spécialisés. Quant aux avocats, il leurs est demandé de se moderniser et d’accepter de changer leurs habitudes. Mais ce qui nous intéressait surtout c’était d’améliorer le service juridique qui est présenté, proposé aux usagers.

Isabelle Marchand : Et la suppression du juge d’instruction, le procureur devient l’unique directeur d’enquête. Certains disent que c’est une régression, que ce juge sera une marionnette ?

François Zocchetto : Moi, je ne le pense pas. Cela fait des années que je travaille sur le sujet et je suis d’accord avec le Président de la République pour dire que nous ne pouvons plus continuer ainsi. Nous avons vu avec l’affaire d’Outreau, toutes les difficultés qu’il y avait à rendre une justice équitable avec le système actuel. La plupart des pays occidentaux ne fonctionne plus avec un juge d’instruction. Il est important que cela change. C’est un gros chantier pour nous, à la commission des lois au Sénat, dans les mois qui viennent mais c’est une réflexion qui ne sort pas du chapeau … cela fait des années que nous préparons ce changement. Ce qui est important c’est que le parquet – donc le procureur – s’il est chargé de l’enquête à l’avenir, ai les moyens et notamment bénéficie une certaine autonomie dans la façon de mener les enquêtes.

Isabelle Marchand : Votre rôle d’opposant au sein du conseil municipal ? Vous partagez bien le travail avec Samia Soultani ? Comment ça se passe ?

François Zocchetto : Il n’y a aucun problème. Ça se passe même bien. L’objectif que j’avais c’était de constituer une équipe nouvelle, puisse que j’étais quasiment le seul élu ayant un peu d’expérience dans la nouvelle équipe – parce que nous avions voulu renouveller. Aujourd’hui, cette nouvelle équipe se met en place, avec des personnalités qui se révèlent, qui s’affirment et je suis plutôt content parce que c’est un travail d’équipe que nous faisons …

Isabelle Marchand : Avec des propositions ?

François Zocchetto : Oui nous avons proposé au Maire de Laval, notre projet annuel qui est un projet raisonnable au regard des impératifs financiers. C’est le projet d’équiper différents quartiers de Laval, en jeux pour les enfants handicapés – car à Laval il y a un certain nombre d’enfants qui souffrent de handicaps – et nous avons constaté qu’ils ne pouvaient pas jouer comme leurs camarades. Nous sommes, donc, allés voir dans d’autres villes qui ont mis en place ces équipements et nous les avons proposé pour Laval. Malheureusement, nous ne voyons toujours pas notre projet inscrit à l’ordre du jour du Conseil municipal. Mais il faut dire que dans ce Conseil municipal jusqu’à présent il n’y a pas eu beaucoup de projets inscrits. Il y a eu quelques projets comme la rénovation urbaine des Fourches et des Pommeraies – qui après avoir été mis en sommeil ont été repris – fort heureusement - c’était des projets de l’ancienne municipalité. Mais pour le moment, à part l’augmentation des impôts de 26 % : On a pas vu beaucoup de choses venir.

 

  France Bleu Mayenne : http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-bleu/?tag=mayenne

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article