Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog-note de François Zocchetto

THT : principe de précaution

23 Avril 2009 , Rédigé par Permanence François Zocchetto


Lettre adressée à Monsieur Jean-Louis Borloo, Ministre de l'Écologie - 20 avril 2009 :

" J'ai l'honneur d'appeler votre attention sur la demande de rencontre formulée par l'association Mayenne Survoltée concernant les risques liés aux lignes à très haute tension.

Comme j'ai été amené à vous le dire lors de notre rencontre du 10 juillet 2008, il me semble important que la problèmatique de l'impact sur la santé des lignes THT soit prises en compte dans le projet de loi du Grenelle de l'Environnement.

A ce titre, et au nom du principe de précaution, j'avais sollicité l'inscription d'une prescription d'une distance minimum de 300 mètres entre l'implantation des lignes et les habitations les plus proches.


Par ailleurs, conformément à une résolution du parlement européen disant que les normes des pays sont obsolètes,  il me parait indispensable de revoir les normes françaises, et de prévoir une adaptation des normes en fonction des publics les plus vulnérables (écoles, ; crèches ; établissements pour personnes âgées...)."


--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lettre adressée au Président du Directoire de RTE - 20 avril 2009 :

"
Monsieur le Président,
 
Par lettre en date du 30 janvier dernier, vous m’informiez des résultats des études menées concernant l’impact probable des expositions courantes aux champs électromagnétiques de très basse fréquence sur la santé. J’ai bien noté la préoccupation de RTE sur le sujet sensible que constitue l’inquiétude des riverains sur les effets éventuels des lignes électriques sur la santé. Et je partage la volonté de RTE de vérifier la méthodologie employée pour s’assurer du bien fondé des études conduites.
 
Néanmoins, certaines communes du département de la Mayenne sont particulièrement impactées par le projet de THT Cotentin Maine. J’attire en particulier votre attention sur la commune de SAINT BERTHEVIN LA TANNIERE dont la moitié des exploitations agricoles sont à proximité du passage de la ligne.

Lors d’une rencontre entre les parlementaires du département et Monsieur le Ministre de l’environnement le 10 juillet 2008,
j’ai été amené à réaffirmer ma volonté, au nom du principe de précaution, d’instaurer une prescription d’une distance minimum de 300 mètres de chaque coté entre l’implantation des lignes et les habitations les plus proches.

Par ailleurs, conformément à une résolution du parlement européen disant que les normes des pays sont obsolètes,  il me parait indispensable de revoir les normes françaises, et de prévoir une adaptation des normes en fonction des publics les plus vulnérables (écoles, ; crèches ; établissements pour personnes âgées...)
 
Je souhaite que le projet de construction de la THT prenne en considération cette demande."

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article