Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog-note de François Zocchetto

100 élus et une pétition contre la réforme du mode de scrutin des conseillers généraux Une pétition est en ligne pour défendre les territoires ruraux

21 Décembre 2012 , Rédigé par Permanence François Zocchetto

j-aime-mon-territoire.jpg

 

Le gouvernement propose un projet de loi qui vise à modifier le calendrier électoral, à modifier complètement le mode de scrutin pour les élections cantonales et à diviser par deux le nombre de cantons existants,  par un redécoupage généralisé sur des bases exclusivement démographique. Si ce texte devait être adopté, le nombre d'élus des zones rurales pourrait être divisé par deux ou par trois, au profit des agglomérations.

 

A l’appel de François Sauvadet, ancien Ministre de la Fonction Publique, Président du Conseil général de Côte d’Or et Député UDI, 100 députés, sénateurs et présidents de conseils généraux lancent une pétition citoyenne (http://www.jaimemonterritoire.fr/) contre ce projet de loi qui met en grand péril la représentation des zones rurales.

 

François Zocchetto, sénateur de la Mayenne et Président du groupe UDI au Sénat, s’associe à cette initiative républicaine : « En divisant par deux le nombre de cantons dans les départements sur des bases exclusivement  démographiques, ce projet de loi induit la survalorisation des agglomérations et l’abandon des territoires ruraux et de ses concitoyens. Dans certains secteurs des départements ruraux, comme le Nord Mayenne,  le nombre de cantons serait divisé par trois –voire par quatre-. A l’heure de l’accroissement des déserts médicaux, de la fracture numérique et de la réorganisation des services publics dans les territoires ruraux, ce projet de loi abandonne un lien démocratique essentiel avec une grande partie des français. Si dans les grandes villes et agglomérations, nos concitoyens se tournent naturellement vers leur municipalité, les  habitants des zones rurales connaissent la valeur et l’importance du lien de confiance et de proximité qui les unit à leur conseiller général. Ce texte de loi est un affront à la représentation démocratique de nos concitoyens.

 

De nombreux parlementaires sont unis contre ce texte et mettront toute leur énergie en demandant, notamment, audience au Président de la République, pour que la richesse, la spécificité des territoires ruraux et des leurs habitants puissent être respectées. Le groupe UDI-UC du Sénat fera des propositions début janvier  sur le sujet »

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article