Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog-note de François Zocchetto

« Nous avons donné du souffle à ce Projet de Loi de Finances inerte. Maintenant la balle est dans le camp du Gouvernement ! »

8 Décembre 2015 , Rédigé par Permanence François Zocchetto

François Zocchetto, président du groupe UDI-UC, est intervenu à l’occasion du vote sur le PLF 2016 : « Fidèles à leur engagement pour un Etat au service de l’économie et de nos concitoyens plutôt que d’un Etat qui étouffe et écrase, les sénateurs du groupe UDI-UC ont voté en faveur du projet de loi de Finances pour 2016 tel que travaillé et réécrit par le Sénat » a-t’ il indiqué.

Pour le chef de file des sénateurs centristes, après trois années d’attente et de déclarations d’intentions le constat est clair : « 5,4 millions de chômeurs toute catégorie confondues, un triste nouveau record historique en matière de chômage, 1000 sociétés qui déposent chaque semaine leur bilan, une France vice-championne du monde des prélèvements obligatoires, des entreprises qui n’investissent plus et, dans nos territoires, un tissu économique local qui se délite ».

Pour les sénateurs UDI-UC, ce PLF 2016 aura été « un rendez-vous manqué avec les attentes de nos concitoyens ». « Le texte soumis au Parlement était vide de toute proposition constructive. Aucune décrue fiscale ou modernisation de notre fiscalité et de nos politiques publiques en vue » ajoute François Zocchetto.

« C’est une lourde tâche qu’a dû relever la majorité sénatoriale pour donner à ce PLF inerte le supplément d’âme, de souffle, qui lui manquait » poursuit François Zocchetto. Car pour les sénateurs centristes « Il n’y a pas de fatalité ! Un avenir différent est possible ». La majorité sénatoriale a ainsi investi plus de 4 milliards d’euros dans les attentes des Français : décrue de l’impôt sur le revenu des classes moyennes, hausse du quotient familial pour les familles, rénovation du pacte Dutreil pour nos entreprises, réforme de la fiscalité des plus-values de cessions mobilières ou encore réforme de l’actualisation des valeurs locatives cadastrales.

François Zocchetto est revenu sur la prorogation de l’avantage fiscal sur le suramortissement des entreprises « C’était une proposition du groupe UDI-UC lors de la précédente loi de Finances qui a été adoptée par le Sénat en avril dernier lors de l’examen de la loi « Macron ». Après avoir participé à sa création, nous l’adaptons pour veiller à ce qu’elle réponde aux besoins de nos entreprises. Cette mesure était la bienvenue, elle fait partie de celles qui peuvent contribuer à redonner de la croissance à notre pays ».

Alors que nous sommes entre les deux tours des élections régionales, François Zocchetto s’interroge : « Depuis près de trois ans, l’examen des textes économiques et financiers donne lieu à de terribles affrontements entre le Gouvernement et les frondeurs, les écologistes et les élus du front de gauche. Alors que les régions ont des compétences accrues en matière économique, comment comptez-vous raisonnablement fusionner des listes hétéroclites au mépris de toute ligne directrice en matière économique ? Comment établir de la confiance et restaurer de la croissance avec des signaux contradictoires ? »

« Nous centristes ne cessons de vous réclamer des réformes dont nous avons besoin : marché du travail, investissement, retraites, décrue de la dépense publique. A l’occasion de ce PLF, nous vous avons fait des propositions opérationnelles. L’immobilisme doit cesser. La balle est dans votre camp Monsieur le Ministre » a conclu François Zocchetto s’adressant à Manuel Valls.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article