Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog-note de François Zocchetto

Réforme territoriale : « Une fausse réforme structurelle menée sans vision et à l’envers »

28 Octobre 2014 , Rédigé par Permanence François Zocchetto

François Zocchetto, président du groupe UDI-UC, est intervenu suite à la déclaration du Premier ministre sur la réforme territoriale : « Les objectifs incontournables de la réforme ne sont pas traités : où est la simplification indispensable ; où sont les économies nécessaires ? C’est une réforme menée dans la confusion et à l’envers. »

Déjà confronté à un texte sans vision, le chef de file des sénateurs centristes dénonce la nouvelle complexification de l’été : on va désormais scinder les départements en trois catégories. Sur quels critères concrets et avec quelle faisabilité constitutionnelle ? Alors qu’y a 6 mois, il s’agissait de supprimer les conseils départementaux !! Simultanément, le Gouvernement joue dans le simplisme en imposant un seuil uniforme de 20 000 habitants pour les futures intercommunalités, ce qui n’a aucun sens ! ».

« En matière de dépenses publiques, nous sommes dans l’illusionnisme, avec une fausse réforme structurelle. Pour séduire Bruxelles et les Français, on fait croire qu’en divisant par deux le nombre des régions, en diminuant le nombre des élus, on réalisera des économies spectaculaires. D’une pierre deux coups : avec une jolie carte en couleur facile à reproduire dans les journaux, on fait semblant de réformer tandis qu’on laisse sous le tapis les vrais défis qui gênent ! ».

Le Président du groupe centriste regrette le sort réservé au Sénat : « Soit nous nous rebellons contre la méthode, et votre majorité socialiste à l’Assemblée fera seule le texte. Vous en profiterez pour nous décrire comme d’inénarrables conservateurs. Soit nous limitons les dégâts en amendant votre texte, et vous faites de nous vos complices de cette fausse réforme menée de surcroît à l’envers. » a-t-il lancé au Premier ministre : « Si c’est tactiquement bien joué, c’est dommage pour notre pays. ».

A Manuel Valls qui évoquait la nécessité de faire des économies, François Zocchetto a répondu : « J’ai une suggestion à vous faire pour économiser 200 millions d’euros dès l’année prochaine : rétablissez la journée de carence dans la fonction publique. Une autre suggestion à plusieurs milliards : revenez aux 39 heures dans la fonction publique. Autre suggestion encore : assouplissez le statut de la fonction publique territoriale. » Le sénateur a exhorté le Premier ministre : « Donnez de l’air aux collectivités. Laissez-les respirer ! ».

François Zocchetto a rappelé l’attachement des centristes à la décentralisation et présenté leurs propositions : « Nous prônons une carte des régions, réduites entre huit et dix, disposant de compétences stratégiques et s’appuyant sur des départements rénovés et forts. Nous militons en faveur de l’adoption facilitée de « lois-cadre », autorisant l’exercice d’un pouvoir réglementaire décentralisé. Je vous propose que, dès 2015, le législateur autorise les conseils départementaux à moduler à la marge les prestations obligatoires. Pourquoi le RSA versé en Lozère serait-il du même montant que celui versé à Paris ?».

Concernant le calendrier, François Zocchetto a mis en garde le Premier ministre : « Puisque les conseils départementaux sont désormais appelés à survivre à vos intentions initiales, n’amputez pas d’une année leur mandat sans justification. Il doit aller jusqu’à son terme normal en mars 2021. ».

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article