Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog-note de François Zocchetto

composition du Gouvernement Valls II :

26 Août 2014 , Rédigé par Permanence François Zocchetto

Vu la situation terrible dans laquelle se trouve notre pays, nos compatriotes et nos entreprises, le groupe UDI-UC ne peut que souhaiter la réussite de ce nouveau Gouvernement. Le temps des réformes cosmétiques et des effets d'annonce est passé. L'heure des vraies réformes structurelles, celles demandées par les centristes depuis longtemps, est largement arrivée.

Je reste néanmoins dubitatif et inquiet.

Derrière le discours volontariste tenu depuis 5 mois, les actes ne sont pas clairs et les mesures contradictoires se succèdent. Le cap suivi n'est pas le cap affiché. Avec ce gouvernement remanié, peut-être peut-on enfin espérer un peu de cohérence gouvernementale, de clarté et de bon sens. Mais le peu de changements de ministres rend peu crédible cette hypothèse.

Se pose également la question des appuis et soutiens d'un Gouvernement de plus en plus isolé, ne disposant que d'une majorité parlementaire rétrécie, fragile et à l'évidence incertaine. Comment engager le pays sur la voie des réformes sans connivence entre le gouvernement et les parlementaires du parti majoritaire ?

Comment enfin redonner souffle à nos concitoyens si cette majorité, engoncée dans une vision dépassée de notre environnement et préoccupée par ses seules perspectives électorales, se refuse à comprendre les mutations et enjeux du monde qui nous entoure ? Après avoir attendu la croissance extérieure providentielle, attendre la bienveillance de nos partenaires européens est un leurre. Elle ne viendra pas tant que nous ne donnerons pas la preuve de notre réelle volonté et capacité à nous réformer, comme ces pays l'ont fait, souvent à notre demande !!!

Les 72 dernières heures ont envoyé un signal bien inquiétant, celui d'une possible crise de régime, dont notre pays a tout sauf besoin. Nous attendons ainsi que le nouveau Gouvernement dissipe très vite cette impression calamiteuse, génératrice d'encore plus de doutes et d'attentisme, alors que ceux-ci coûtent déjà si chers aux Français. Le premier ministre doit résolument assumer sa volonté réformatrice, quitte à froisser les idéologues de sa majorité. Nous attendons du Président et de ses ministres un comportement responsable. Nous attendons d'eux du travail et des résultats. Nous entendrons avec intérêt les propos du Premier ministre devant la représentation nationale.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article